LA DOUBLE COQUETTE

Thursday 27 August 2015 21:00/22:30
Festival de Sablé sur Sarthe - Sablé sur Sarthe 
Amarillis
Loading Map....

Festival de Sablé sur Sarthe

Centre Culturel Joël Le Theule
72300 Sablé sur Sarthe France

LA DOUBLE COQUETTE


Antoine Dauvergne (1713-1797)
La Coquette trompée


Gérard Pesson (né en 1958)
Prologue, additions et orchestrations

 

AMARILLIS
Direction : Héloïse Gaillard, Violaine Cochard

Création des costumes : Annette Messager

Collaboration artistique : Fanny de Chaillé

Chanteurs: Maïlys de Villoutreys, Isabelle Poulenard, Robert Getchell

À Paris, au milieu du XVIIIe siècle, la présence de quelquesopere buffe italiens à l’affiche suffit à éveiller l’envie d’en décliner le style en France. Antoine Dauvergne est le compositeur auquel il revient d’imaginer ce nouveau genre de l’opéra-comique. La Coquette trompée, créée en 1753, en représente sans conteste le style savant et raffiné. C’est sans doute la subtilité de cette musique qui convainc Gérard Pesson de participer à ce projet d’une Double Coquette soufflé par Héloïse Gaillard, directrice artistique de l’ensemble Amarillis. De cette commande, la comédie lyrique sort « investie » par l’adjonction d’une musique et d’un livret écrits de nos jours. La Double Coquette, c’est donc l’oeuvre d’Antoine Dauvergne parée de 32 additions - dont l’une est un prologue - écrites par Gérard Pesson et insérées dans la trame musicale et sémantique de la pièce. La musique de Dauvergne, toujours perceptible, est le terreau des ajouts qui s’y substituent singulièrement par le biais de l’harmonie ou de l’instrumentation. Le propos de Favart, quant à lui, est bousculé par les apartés du poète Pierre Alferi, qui commentent les situations jusqu’à infléchir le déroulé dramatique de l’opéra. Le résultat est un glissement beau et ingénieux d’une musique à l’autre, d’une histoire à l’autre, d’un auteur à l’autre dans un espace visuel imaginé par Fanny de Chaillé et Annette Messager. Sans jamais se « pousser du coude », les expressions sonores se retrouvent dans un jeu de miroirs et de mutations, équivoque et heureux.

Le projet bénéficie d’une convention de diffusion musique ONDA.

Création le 2 mai 2015 au Festival French May (Hong Kong) / Coproduction Festival d’Automne à Paris, Centre de musique baroque de Versailles, Festival French May (Hong Kong), Festival de Sablé, Spoleto Festival (USA/Charleston SC), Peak Perfomances@Montclair State University/NJ-USA, Metz en Scènes - Arsenal, Théâtre Impérial de Compiègne, Kunstfestpiele Herrenhausen / Avec le soutien du Fonds de Création Lyrique et de l’Adami